Faire défiler et selectionner l'image ci-dessus pour en savoir plus sur nos Centres de Traitement du Choléra

Désinfection

Désinfection

© Sally McMillan/MSF

Toute personne qui entre dans le CTC marche à travers un bassin d’eau chlorée pour désinfecter leurs pieds. Les mains doivent également être lavées. Les patients sont alors évalués et emmenés pour traitement. Leurs vêtements sont lavés dans une solution chlorée et si une douche est disponible, ils peuvent se laver après avoir reçu le traitement.


Gestion des déchets

Gestion des déchets

© Robin Meldrum/MSF

Les déchets contaminés sont incinérés et/ou enterrés dans une fosse pour contrôler la propagation du choléra. Cela comprend les déchets mous (ex. Tissus et plastiques), les déchets tranchants (aiguilles et verre) et les déchets organiques.


Latrines

Latrines

© Erico Hille

Des latrines sont fournies pour s’assurer que les déchets humains sont contenus, aidant ainsi à prévenir la propagation du choléra.


Eau propre

Eau propre

© Cecile Dehopre/MSF

Un approvisionnement en eau propre est essentiel puisque le traitement implique la réhydratation des patients pour les fluides qu’ils ont perdus avec la diarrhée et/ou les vomissements. La source d’eau est chlorée pour s’assurer que le niveau de bactérie est sans danger pour la consommation par l’homme.


Lits spéciaux

Lits spéciaux

© Susan Sandars/MSF

Les patients sévères sont traités sur des lits spéciaux qui permettent de disposer efficacement des excrétions par un trou pour le passage des excréments dans un seau place en dessous. Des seaux sont également fournis à coté du lit pour les patients qui vomissent. Les seaux sont changés régulièrement, les déchets éliminés hygiéniquement et les seaux désinfectés au chlore. Une équipe d’hygiène désignée s’assure que toute éclaboussure soit nettoyée rapidement et désinfectée au chlore.


Hydratation

Hydratation

© MSF

Les patients présentant des symptômes sévères sont hospitalisés dans la partie de soins intensifs du CTC, où ils vont recevoir un traitement comprenant l’administration intraveineuse d’une solution saline pour la réhydratation. Lorsque leur état s’améliore, ils progressent vers l’utilisation des Sels de Réhydratation Orale (SRO) qui sont mélangés à de l’eau. Les patients dans des catégories à haut risque, comme les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes reçoivent des antibiotiques et des suppléments tels que du Zinc.


Rétablissement

Rétablissement

© Sven Torfinn

Lorsque l’état des patients s’améliore, ils sont transférés vers une aire de rétablissement où ils sont traités avec des Sels de Réhydratation Orale (SRO) et surveillés pour s’assurer de leur complète guérison.


Approvisionnement et Administration

Approvisionnement et Administration

© MSF

Le personnel logistique s’assure que le matériel médical est toujours en stock. Particulièrement importantes sont les réserves en Sels de Réhydratation Orale (SRO), en chlore, eau, matériel IV et solutions salines. Le personnel médical dans les CTC de Médecins Sans Frontières suit le guide thérapeutique qui leur est fournit pour s’assurer que le centre soit géré aussi efficacement que possible et que les patients reçoivent le meilleur traitement.


Connaître Medecins Sans Frontieres

Médecins Sans Frontières est une association médicale humanitaire internationale, créée en 1971 à Paris par des médecins et des journalistes. Sans prétendre « changer le monde », MSF apporte son aide à ceux dont la survie est menacée par des crises dues à la violence ou à la négligence cynique d’autres hommes. Elle délivre ses secours en toute indépendance et impartialité et se réserve le droit de s’exprimer publiquement sur les situations dont ses équipes peuvent être témoin.

Depuis plus de trente ans, Médecins Sans Frontières apporte une assistance médicale à des populations aux prises avec des crises menaçant leur survie : principalement en cas de conflits armés, mais aussi d'épidémies, de pandémies, de catastrophes naturelles ou encore d'exclusion des soins. Toutes ces situations nécessitent des ressources médicales et logistiques adaptées.

Indépendante de tous pouvoirs politiques, religieux ou militaires, MSF agit en toute impartialité, après évaluation des besoins médicaux des populations. La garantie de l'indépendance de l'association s'enracine dans son financement, assuré à plus de 80% par la générosité de ses donateurs privés. En France, en 2008, 99% des ressources de MSF étaient d'origine privée (voir Nos comptes). Aucun fonds n'est accepté du gouvernement français.

Réunies autour d’une même charte, les équipes de MSF sont composées de personnel médical, logistique et administratif de dizaines de nationalités différentes, expatriés ou employés localement. Elles apportent leurs secours dans le respect des principes de l’action humanitaire et de l’éthique médicale.

Cette action médicale est indissociable du témoignage lié à nos activités de terrain. Nous pouvons prendre la parole publiquement pour tenter de faire sortir une crise de l’oubli, alerter l’opinion sur des exactions commises loin des caméras, critiquer les insuffisances du système de l’aide, ou lorsque l’aide est détournée de son objectif premier pour servir des intérêts politiques.

Refusant l’idée d’une médecine au rabais pour les pays pauvres, nous nous efforçons d’apporter des soins de qualité à nos patients et de faire évoluer nos pratiques. Au travers de la Campagne d’Accès aux Médicaments Essentiels, et depuis quelques années le DNDI, nos actions ont contribué à la baisse du prix des traitements contre le sida, et à la relance de la recherche et du développement de médicaments pour traiter des maladies négligées comme la maladie du sommeil.

Devenue un mouvement international, notre organisation regroupe 19 associations, chacune placée sous la responsabilité d’un Conseil d’administration élu par les membres lors d’une assemblée générale annuelle. Grâce à ce large réseau, Médecins Sans Frontières dispose d’importants moyens financiers, humains et logistiques.

Médecins Sans Frontières a reçu le prix Nobel de la Paix en 1999.